AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Alors...   Jeu 31 Mai - 18:43
" Dit... Keiichi-kun... "

N'ayant pas entendu la voix de Shion, et plongé dans mes pensées, je regardais le sol sans y prêter attention...

" Keiichi-kun? "

" Ah... Hum? Oui? "

Shion cherchait les mots comme pour expliquer un fait embarrassant. La voir de cet angle la rendait plutôt mignonne en fait... Elle regardait le sol, en guise de timidité... On aurait cru Rena! Qui savait que les Sonozaki pouvaient changer si rapidement de caractère?

" C'est que... Demain... Lundi... Accepteras-tu de venir à Okinomiya, pour le déjeuner?... Je travaille dans un restaurant là-bas, du nom d'Angel Mort. Les plats du restaurant sont d'une excellente qualité alors je me suis dis que je devais peut être te le proposer au moins une fois... "

" Okinomiya? Angel Mort? Restaurant? Ton idée me met de bonne humeur! Bien sûr que je pourrais venir, ça serait même la première fois que je pose les pieds à Okinomiya! J'accepte volontiers! "

" C'est rassurant de savoir ça venant de toi... Alors... A demain à Okinomiya! "

Après ces mots, Shion pris une route différente menant vers la gauche, pour enfin disparaître de mon champ de vision... En réalité, j'avais sortis ça sans même penser aux conséquences... Demain... Lundi... Est-ce que je devrais aller à l'école après l'incident de Rena? Ou devrais-je rester chez moi?...

Je ne pouvais pas y aller... Je ne voulais absolument pas que la même scène se reproduise... Me faire menacer par cette fille, à l'apparence de Rena... Je ne voulais pas penser à tout ça... Mais je ne pouvais pas y aller... Et si jamais, quelque chose s'y passait? Rena était Rena, je ne pouvais pas croire qu'elle avait changée à ce point...

J'avais alors pris ma décision... Demain matin, je devrais me rendre de bonne heure à Okinomiya pour faire une petite visite... Puisque mes parents ne reviendrons que Lundi soir, je n'ai pas beaucoup de soucis à me faire... Mais rater l'école comme ça me rangeait du côté racaille...

C'est alors qu'un problème me vint en tête... Okinomiya était très loin... Devrais-je m'y rendre à vélo?... Si j'y vais le matin, je risquerai de croiser Rena, m'attendant sur la route habituelle... Il fallait me lever plus tôt... Même avant que Rena ne se lève...

J'ouvris alors le portail de la villa Maebara, fermant celui-ci après être rentré... J'avançai jusqu'à la porte principale, déposai mes chaussures puis, fermant la porte à clef, montai à l'étage...

Je pensais encore à toute cette agitation de ce jour-ci... Et si je n'avais pas vu Rena au chantier, cette histoire ne se sera pas passée et je pouvais aller tranquillement à l'école sans avoir beaucoup de soucis à me faire... Mais ce jour étrange devait arriver de toute façon... Si ce n'était pas aujourd'hui, ce sera demain...

Tout en repensant à tout ça, je fis ma toilette puis, prenant un okonomi-yaki froid dans le frigo, le réchauffa au micro-ondes puis l'avala... Ce n'était vraiment pas un festin, mais je n'avais rien à me mettre dans le ventre... Après avoir dîné, je montai alors directement dans ma chambre pour me mettre sous ma couette...

------------------[ Chaque ans, un habitant du village se faisait tuer, et un autre disparaissait... ]------------------
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Dim 3 Juin - 19:56
Levant doucement la tête vers le haut, je ne pus aperçevoir que le vide. M'étais-je évanouie l'espace de trois minutes, ou la personne courrait-elle très vite ? Je n'en savais rien. Appuyant mes mains sur le sol, je me relevais en essuyant mes vêtements puis me remis en route vers la maison de Mion. Mais je ne pouvais m'empêcher de penser au bracelet de Satoko, celui que j'ai trouvée en sa compagnie au temple. Habituellement, Satoko n'est pas vraiment attirée par les bijoux ou les choses dans le genre, alors je me demandais bel et bien ce qui l'avait pris pour me demander de ne retrouver qu'un bracelet. Des souvenirs devaient être préservés là-dedans, c'est sûrement pour cela que Satoko tenait tant à le récupérer.

Avant que je ne puisse m'en rendre compte, j'étais devant la maison de Mion. Je m'avançais alors, et toqua à la porte. Personne ne semblait être à l'intérieur, mais juste pour m'en assurer, je retoquais à la porte. Rien, l'endroit était donc désert. Je pris alors le chemin vers ma maison en soupirant, puis je pensais. Et si ce qui c'était passé se repassait demain ? Si jamais je reperdais le contrôle de moi-même ? Malgré tout, il le fallait. Je devais refaire mes journées matinale où j'allais voir Keiichi pour l'accompagner à l'école avec Mion. Puis en pensant à cela, j'étais arrivée chez moi.

J'ouvrais lentement la porte d'entrée puis avança lentement pour éviter le regard de ma mère. Elle n'était pas là, tant mieux d'ailleurs. J'entrais puis referma la porte, et m'avança pour préparer à manger. Ceci fait, je me mis à manger sans rien dire, silencieuse, puis soudain je dis sans vraiment le vouloir.


« Déesse Yashiro... »

Ceci m'avait échappé. A vrai dire, je devais vite oublier ce qui s'était passé, démarrer une journée tranquille et plus rien ne se sera passé. Après tout, sa ne se répètera peut-être pas, qui sait ?

Après avoir fini de manger, je débarassais tout ce que j'avais pu m'être en désordre, puis je montais dans ma chambre puis me changea rapidement, repartis me passer un petit coup sur les cheveux et m'endormis ensuite rapidement dans mon lit, tout en pensant à la déesse Yashiro.


Qui sait les mystères que le village d'Hinamizawa nous cache ?

Le lendemain, je m'étais levée assez tôt car je paniquais un peu à l'idée d'aller à l'école. Je me décidais de me lever malgré tout et regarda l'heure, il était même bien plus tôt que je ne le croyais. Je pris alors soin d'aller faire ma toilette et me coiffer sans aucun bruit pour ne pas réveiller ma mère, et encore, si elle est là, puis partis m'habiller dans mon uniforme habituel, et descenda sans rien dire les marches et sorta dehors avec mon sac tout en prenant soin de fermer la porte et marcha vers l'ancien barrage, il était tôt après tout, je peux quand même me balader un peu avant l'école.
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Ensuite...   Dim 3 Juin - 20:40
Le chant des oiseaux annonçaient l'arrivée du matin... Avant même que mon réveil avait sonné, j'ouvris délicatement les paupières, accueillant cette belle journée d'été...

Mais ce fut trop beau pour être vrai... Des fantasmes d'enfants me revenaient en tête... Bon, je devais passer aux choses sérieuses... Dans deux heures, Rena allait sûrement m'attendre sur la route habituelle... Devais-je vraiment sécher les cours pour me diriger vers Okinomiya?... J'ai pris une décision, et je ne semblais guerre la regretter... Aujourd'hui était le jour où Shion m'avait proposé de me rendre au restaurant renommé d'Angel Mort, situé au plein mille dans Okinomiya...

Je pris mon courage à deux mains, puis me dirigeai vers la salle de bain. Le soir même, mes parents seront rentrés, et les aventures du jour passé ne seront que fantasmes...

Je fis ma toilette, avalant au passage une tartine en descendant les escaliers. Je pris alors mon double du vélo, puis, déverrouillant la serrure fixée au niveau des roues arrières, j'étais prêt à partir pour Okinomiya... Ce fut peut être la première fois que je me rendais là bas, malgré les rumeurs que j'entendais souvent à propos de cette ville animée...

Montant sur mon vélo puis partant à une vitesse époustouflante, je pris le chemin inverse que d'habitude. Okinomiya n'était pas véritablement loin même si la distance existait... Cette ville contraire de Hinamizawa était quand même la ville la plus proche de celle-ci!

Soudain, j'entendis une voiture klaxonner... Celle-ci se figurait derrière-moi, mais comme mon vélo manquait de rétroviseur, je ne pu l’apercevoir de près... Par contre, je n'avais pas du tout gêné son passage, ce qui m'inquiétait au plus haut point. La voiture semblait s'arrêter... J'entendis alors la porte de la voiture s'ouvrir... Je me retournai alors, arrêtant mon vélo...

Un homme grotesque me fit de grands signes, malgré la distance qui nous séparait, je pu tout de même reconnaître sa voiture noire, et son allure... C'était l'inspecteur Oishi...
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Lun 4 Juin - 17:00
Une fois arrivée à l'ancien barrage, je ne pus m'empêcher de fouiller un peu partout tout en observant pour tenter de trouver des choses mignonnes, mais rien de bien special ne m'avait attiré, donc j'étais partis à l'endroit habituel où je devais attendre Keiichi tandis que le chant des cigales se levait. Je ne disais rien et ferma les yeux en tentant de sentir le vent passé, puis les réouvra et guetta dans tout les sens.

« Keiichi-kun ? »

Je ne dis rien, puis guetta ma montre: le temps était passé vite, il était déjà tard, il fallait partir. Je me retournais pour voir si Keiichi-kun n'arrivait pas: rien, il n'y avait rien. Je partis donc vers la maison de Mii-chan, qui elle se précipita vers moi en grondant:

« Tu en as pris du temps, Rena! Kei-chan n'est pas ici ? »

« Non, je ne l'ai pas vu... On doit se dépêcher, Mii-chan, nous sommes en retard! »


Je me mis à courir avec Mii-chan, tenant fermement mon sac, mes cheveux se balançant rapidement dans quasiment tout les sens, Mion à la même distance que moi. Nous arrivions rapidement devant l'école et l'on s'arrêta pour ouvrir la porte et courir vers la salle de classe. Une fois devant, l'on ouvra doucement la porte qui elle, fit un bruit grinçant ce qui fit que certains élèves fronçait les sourcils. Je dis alors:

« Ex...Excusez notre retard, sensei... »

« Sa ne fait rien. Maebara n'est pas avec vous ? »

« Non, je ne l'ai pas aperçu... »

« Enfin... Allez à votre place. »


Je me mis à ma place et guetta la place de Keiichi-kun sans rien dire, muette.
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Mer 6 Juin - 18:05
" Ooh! Mais c'est Maebara-san! Content de vous revoir, ça faisait longtemps! " disait l'inspecteur d'une voix grave...

" Ah... Bonjour... " répondis-je d'une voix monotone.

A vrai dire, j'avais plutôt eu de la chance. Je ne pensais vraiment pas que j'allais revoir ce type, surtout aujourd'hui... Que faisait-il à Hinamizawa? Encore en train de fourrer son nez dans les affaires de Hinamizawa? Malgré le fait que je n'attendais pas vraiment son arrivée, c'était une bonne manière d'en savoir plus sur ce village... Mais n'ayant prononcé mot, celui-ci entama alors un sujet tabou...

" Vous n'êtes pas à l'école? C'est rare de voir des garçons de votre âge se promener à cette heure-ci! "

Je me tus à cette remarque... L'inspecteur avait sans doute remarqué que je manquais d'humeur pour répondre à cette question...
Mais je ne pouvais rester dans cet état... Il fallait que je me rendes à Okinomiya avant tout... Le chant des cigales parvenait cependant à briser le silence...


" Heu... J'ai quelque chose d'important à faire à Okinomiya aujourd'hui... "

" Je vois, je vois! C'est bien! Okinomiya est une ville agitée, c'est une bonne idée d'y aller de temps en temps. Dites, vous êtes pressé? "

En réalité, je ne pressais pas du tout... Seulement, je devais éviter de rencontrer Rena ou les autres alors je devais partir tôt. Lui mentir ne mènera à rien, et c'est vrai que j'aurais préféré discuter un peu avec Oishi...

" Non, pas vraiment en fait... "

" Ah, ceci dit, viens donc discuter dans la voiture, il fait une chaleur ardente dehors! "

Sans ajouter un mot, garant mon vélo à côté de la voiture noire de l'inspecteur, je m'approchai de celle-ci puis pénétra à l'intérieur... L'air s'y fit moins dense, mais la fraîcheur du climatiseur était vraiment agréable... Oishi referma alors la porte de la voiture empêchant le chant des cigales d'arriver à mon oreille... Celui-ci s'assit alors à la place du conducteur... S'il m'avait proposé de venir dans sa voiture, c'est parce qu'il avait peut être des choses importantes à me dire, qui sais?...

" Au fait, pourquoi êtes-vous encore venu à Hinamizawa? Vous êtes toujours le nez fourré dans cette ville non? "

Ma remarque ne le surprit point... L'inspecteur avait l'air d'hésiter, puis répondit à voix basse...

" Je pense que la meilleure solution pour moi est de ne rien vous cacher... "

Digne d'une réponse de policier, ajoutant un petit point de suspens, je su alors où voulait-il en arriver... Ma collaboration lui serait donc utile?

" Que voulez-vous dire par là? Est-ce que... Vous aurez besoin de moi? "

Mon côté mauvais garçon était à présent plongé dans les profondeurs. Tel un chien suivant son maître, j'écoutais ses réponses à la lettre, tandis que celui-ci m'annonçait la "chose"...

" En réalité... Oui, vous avez raison... C'est plutôt gênant de m'expliquer mais je pense que je ne dois pas vous faire douter quoi que ce soit... "

Je m'impatientais... Mais crachez le morceau, bon sang! Je n'ai pas que ça à faire! aurais-je dis haut et fort... Malheureusement, je sens une histoire étrange venir, et je n'osais pas l'interrompre dans son discours...

" J'aimerais vous demander une chose... Admettons que, à présent, j'allais vous révéler quelque chose qui allait peut-être vous mettre très mal à l'aise... Acceptez-vous de l'entendre quand même? "

... ... ...

Mes pensées s'étaient figés... Qu'allait me dévoiler cet homme à peine inconnu ici présent?... Ne m'ayant même pas encore dit un mot de ce qu'il allait me dévoiler, je ne pouvais déjà plus tenir en place...

" Dites ce que vous avez à dire!!! J'ai pas que ça à foutre!!! "

La colère m'avait emporté... Enfin... Une colère provenant d'une peur cachée au fond de moi... Oishi ne semblait surpris, puis continua alors, avec un air grave...

" Si vous le dites... Je ferais au plus vite alors... "

S'arrêtant à mis phrase, il continua alors son discours, toussotant comme s'il allait me faire la révélation du siècle...

" Je suis venu à Hinamizawa, comme vous le savez, pour enquêter discrètement sur les nombreuses histoires étranges qui se trament dans cette ville... A vrai dire, cette information était confidentielle... Si je vous l'ai dévoilé, c'est parce qu'il y avait une bonne raison... "

... ... ...

" Je sais que ce que je vais dire va vous vexer, mais ne prenez pas ça comme de la provocation... "

... ... ...

" Apparemment, Rena Ryûgu, Mion Sonozaki, Satoko Hôjô et Rika Furude sont mêlés à cette affaire de meurtre... "

- Hinamizawa, le village maudit... -
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Mer 6 Juin - 18:26
Un léger courant d'air passait de temps à autres dans la classe, et le chant des cigales demeurait vraiment faible, la fenêtre étant ouverte assez faiblement. Répondant aux ordres de la professeur et de Mii-chan, je ne cessais pas de penser à Keiichi-kun. Ce dénommé "Tomitake" lui aurait-il fait du mal ? Aurait-il été blessé ? Est-il tout simplement malade ou... N'a-t-il pas voulu venir ? J'étais totalement ignorante, cette question envahissait mes esprits et apparament, je n'étais pas seule. Mii-chan semblait elle aussi afficher un petit air inquiet, mais elle était bien plus discrète que moi. J'étais en quelque sorte troublée et perturbée. Je m'inquiétais totalement pour Keiichi-kun quand soudain un petit papier atterit sur ma main. Je tournais alors la tête et le déroula discrètement, puis le lut.

"Où est Maebara ?"

Je levais alors la tête vers la direction d'où le mot était venu, et aperçu un élève me faisant quelques signes discrets. Je regardais alors le papier et écris à mon tour:

"Aucune idée."

Je regardais la professeur qui écrivait sur le tableau, et envoya le papier rapidement tout en réfléchissant à ce qui aurait pu arriver.
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Jeu 21 Juin - 20:39
" Qu... Que dites-vous? "

Je n'avais pas besoin de poser la question... J'avais parfaitement entendu ce que l'inspecteur voulait dire par là... Mais, je ne pouvais pas croire à un mot de ses supersitions...

" C... C'est... Ne vous moquez pas de moi!!! C'est pas possible!!! "

En réalité, je n'étais pas en train de m'énerver... C'était comme si un inspecteur confirmait mes pensées... Malgré le fait que je voulais croire en notre amitié, croire en tout... Je ne pouvais plus compter sur personne... Seulement, je voulais me dire que notre amitié ne pouvait pas tourner ainsi... Que ça serait trop triste... Mais, l'inspecteur avait quelque peut raison... Plusieurs choses se sont passées sans avoir d'explications valables, et je ne pouvais plus supproter d'être encore menacé de la sorte par cette "fille"... Il fallait que j'en sache d'avantage... L'inspecteur ne semblait pas vouloir me répondre, attendant ma prochaine réaction...

" Je veux dire... Que voulez-vous dire par là? Qu'elles sont concernées?... "

" Calmez-vous, je vous prie... Comme je l'ai dis, j'essayerai de faire en sorte de résumer au plus vite la situation actuelle... Alors, s'il vous plait, veuillez ne pas m'interrompre... "

En savoir davantage... C'était tout ce que j'espérais... Et maintenant que j'en avais la possibilité, de percer le secret de Hinamizawa, de découvrir ce qui trame au plus profond des secrets... Et maintenant que j'en avais la possibilité... Je devais en profiter pour mettre un terme à ma curiosité... Et c'est ainsi que l'inspecteur continua son récit...

" Tout d'abord, la famille de Satoko Houjou y est mêlée... Peut être que vous ne le saviez pas encore, mais celle-ci possède un frère... "

Un frère? Houjou... Houjou... Ce nom résonnait dans ma tête comme s'il m'était familié... Soudain, un nom me parvenu alors... Satoshi Houjou...

" Un frère?... Vous voulez parler de... Satoshi Houjou? "

" Oui... Et, ce fameux Satoshi Houjou... "

Je m'attendais au pire... Mais tout pouvait m'être révélé à cet instant...

" ... est portée disparue depuis déjà un certain temps... "

Je ne pensais à plus rien... Ce prénom que j'ignorais encore jusqu'à maintenant se répétait sans cèsse dans ma tête... Mais pourquoi ces choses là arrivent-ils à mon entourage?... Je n'avais même plus la force de penser à ça...

" La famille Sonozaki est liée à l'histoire du barrage... "

Pourtant... Je ne pouvais pas croire que Mion figurait aussi dans cette galère... Shion aussi d'ailleurs... Elles n'ont absolument rien à voir là dedans, du moins je le crois encore... Mais... Je devais m'en méfier... Ce n'était plus comme avant, et le simple fait d'y penser me laissait des idées complètements hideuses...

" ... et cette "Rena Ryûgu"... "

Parlant de Rena... Je voyais arriver la solution à toutes mes questions... Qu'en savait-il sur Rena?...

" ... selon les gens du village, elle vient juste d'arriver à Hinamizawa... Mais... Ce n'est pas le cas... Elle habitait à Hinamizawa étant petite, puis quitta le village pour enfin, revenir après tant d'années... Et cette fille est sûrement un des points importants de mon enquête... Cette fille qui ne cèsse de croire encore et encore à la déesse Yashiro... "

Mes mouvements se figèrent... Mots par mots, je sentis mon coeur battre la chamade... Mes doigts étaient gelés, malgré la chaleur ardente qui nous enveloppait... Parmis toutes les questions qui se bousculaient dans ma tête... Une seule réussit à me passionner sérieusement... Qui était réellement Rena Ryûgu?...

Le soleil prennait place dans le ciel... Les minutes passaient tels des infinités de secondes qui résonnaient dans le temps... Les cigales se faisaient dense... Les herbes parsemant les champs dansaient au rythme du vent...

Notre discution prennait fin... Le temps ne passait pas si vite que je ne le prétendais... J'écrivis mon numéro de téléphone sur un bout de papier, puis le transmit alors à l'inspecteur... Mais pourquoi donner mon numéro ouvertement à un inspecteur dont je connais à peine le nom, et qui me révèle des vérités sans même m'en refiler les indices?... Celui-ci me donna le sien, que je rangea au fond de ma poche...

Je sortis de la voiture... La chaleur m'emportait, puis, me dirigeant vers le vélo, je repensais aux premières choses des plus importantes qu'il m'avait confié... L'inspecteur me fit des signes, puis démarra rapidement vers la route principal... Le regardant disparaître, je me mis alors en route, pour de bon, vers Okinomiya...
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Sam 23 Juin - 8:38
Etant donné que Keiichi-kun était en quelque sorte notre professeur à Mii-chan et moi car nous étions bien les trois plus grands de la classe, je m'ennuyais à écouter le cours que je connaissais déjà depuis bien longtemps, et Mii-chan semblait être dans le même cas que moi. Je pris donc l'une de mes mèches de cheveux et la regarda longuement, puis soupira. Terriblement ennuyeux... Quand soudain je me pris un autre papier sur la tête, qui était tombé par terre. Je me penchais et le ramassa alors, puis me redressa et le lut.

"Eh, Rena! On s'ennuie, tu trouves pas ?"

Je tournais la tête vers Mii-chan, c'était bien elle qui venait de m'envoyer ce mot. Je pris alors un stylo et écrit:

"Oui..."

Puis lui envoya le papier en pleine figure sans faire exprès. Elle grogna alors ce qui me fit légèrement rire, quand Satoko tourna la tête vers nous.

« Chuuuut! »

Ce qui fit rire Mion à son tour, tandis que Satoko se retourna, exaspérée. Mais alors que je m'ennuyais, un sujet me vint à l'esprit. Cette "Amotaki Sutsukie". Elle semblait bien innocente mais moi, je l'a trouvais bien louche, celle-la. J'ai l'impression qu'elle manigance quelque chose, elle. Oui, et j'ai l'impression qu'elle manigance bien d'ailleurs...
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Mer 27 Juin - 13:54
La route se fut longue... Le chemin de terre se fit tout de suite plus large. Enfin, des comikets se firent remarqué au plein milieu de la nature... Peut-être, était-ce un signe de la différence radicale séparant à l’extrême, les deux villages pourtant si proches...

C'était décidé... Il me fallait plus de confiance en sois, et la seule personne à qui je pouvais compter était moi-même... Je ne peux plus faire confiance à quiconque passant pour une amie, un inspecteur ou même un parent proche... Ce soir, mes parents rentreront... Sans remarqué que j'avais séché l'école... L'école était tellement minuscule que le professeur ne prévenait pas les adultes des absences de leurs élèves...

Et, en faisait moins attention au paysage qui s'offrait à moi, je réfléchissais comme un bon boyscout... Et merde... Depuis cette affaire de Hinamizawa, je m'étais tout de suite sentit mêlé, alors que je n'en avait rien à faire, de leurs problèmes... Pourquoi est-ce que ma curiosité était si profonde? Qu'avais-je fais de mal pour mériter tout ça?...

Je relevais les yeux... Tout de suite, un univers différent me parvint... La ville d'Okinomiya, ou, devrais-je dire... La ville qu'évitais Rena...

Spoiler:
 

La vue me rappela alors la ville de Tokyo... Mais, ce n'était qu'un petit village commerçant, rien de plus... Même si la différence était flagrante face à la pleine nature de Hinamizawa.

Il était encore tôt. J'avais déjà passé tant d'heures depuis mon départ? Il était 10 heures... Et, si ma mémoire était bonne, Shion m'attendrait après la sortie de l'école, c'est-à-dire, vers midi...

Le soleil était caché par les immeubles, faisant de grandes ombres gigantesques et rafraichissantes sur le passage... Rien ne me différenciait d'un habitant d'Okinomiya, accompagné de mon vélo de comiket...

Je plongeais alors mon regard dans une boutique m'intéressant peut... Huit machines à gachapon décorait l'entrée banale du magasin. Un distributeur de boisson se trouvait juste à gauche de la boutique... Je m'y approchai alors, fouillant dans ma poche les quelques pièces que j'avais emporté avec moi. Ce n'était pas une fortune, mais ce n'était pas rien non plus... Un total de 1400 yens*, pouvant m'offrir 3 repas rapide d'un coup...
Spoiler:
 

* environ 15 euros

Je mis alors la pièce dans la partie du distributeur prévu à cet effet. Chling J'entendis la pièce parcourir le distributeur. Je pris alors une canette de coca, puis récupéra la monnaie.

Je me rendis compte que j'avais affreusement soif depuis mon départ. Ouvrant le récipient rapidement, je bus alors tout d'une traite. C'était plus que rafraichissant... Soudain, une voix parvenu à mon oreille...

" Bonjour, voulez-vous faire un tour dans ma boutique? Vous trouverez peut-être quelque chose qui vous intéressera! "

C'était un commerçant comme on en trouvait partout. Vêtu d'un tablier puis accueillant ses clients à mains ouvertes... Mais pour tuer le temps, je devais bien faire quelque chose... Je pris alors sa proposition à la lettre, puis entrai dans le magasin... La climatisation se faisait tout de suite ressentir...

Puis, plongeant mon regard sur les articles proposé, je me fondis dans la ville d'Okinomiya comme un habitant fidèle...
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Lun 6 Aoû - 16:06
Amotaki Sutsukie... Cela ne me disait rien. Je ne la connaissais pas, c'était vrai. Je ne sais pas d'où elle sort, peut-être d'Okinomiya, la ville d'à côté. Je ne savais même pas pourquoi elle venait en plus, bon, peut-être pour venir voir cette habitante du village qui est son amie d'enfance.

Puis je dirigeais mon regard vers Satoko, la Satoko Houjou du village. Je n'aurais jamais cru qu'elle possèdait un bracelet de ce genre. Du moins.. ce n'est pas son genre. Puis je tournais la tête vers le sol en soupirant de nouveau. Soudain je me pris quelque chose dans la tête, ce qui me fit regarder autour. Juste Mii-chan qui me faisait "peace" avec ses doigts. Je souris bêtement et pris le papier, et le lut.


"Il est où ce flemmard de Kei-chan!"

Puis en la regardant, j'haussais les épaules comme pour dire "aucune idée". Mais je me demandais où il était. Je me demandais s'il était malade, avait eu un problème ou quelque chose dans le genre. Du moins je suis bien embêtée, car c'est lui qui nous donnait des cours avec Mii-chan la plupart du temps. Puis en appuyant ma joue contre ma main, je soupirais de nouveau et leva les yeux au plafond.

C'est ennuyeux. Sans Keiichi-kun, c'est ennuyeux. Puis en prenant mon stylo, j'écrivis.


"On ira le voir à la fin de la journée ? Après j'ai un repas avec Satoko-chan qui m'attend."

Et lui envoya. Je regardais ensuite tout les élèves de la classe. Les vêtements différents, les personnalitées différentes... Les personnalitées. C'était en repensant à ce qu'il s'était passé il n'y a pas longtemps avec Keiichi-kun.

Qu'est-ce qu'il m'est arrivée ? Cette question se répétait dans ma tête comme une montre qui ne pouvait jamais s'arrêter. C'était horrible. La déesse Yashiro était revenue me hanter, mais j'étais bien là pourtant! Je suis là! Rena Ryûgu! Alors...

Pourquoi revenir me voir ? Pourquoi revenir m'embêter à nouveau ?

Nouveau papier dans la figure. Décidément, Mii-chan ne visait pas très bien elle aussi!
En le dépliant et en le lisant, je repris mon stylo et relut une nouvelle fois.


"On ira l'embêter, sa c'est sûr! Satoko ? La veinarde! C'est pas donné de la nourriture de Rena!"

Je souris légèrement et écrivis à mon tour.

"Mii-chan! Tu sais, tu peux me demander de la nourriture! Sa ne gêne pas!"

Puis lui envoya à nouveau. Le papier arriva sur la table d'à côté, ce qui nous fit grimacer. Oups, pas douée! Mais l'élève s'en ficha raidement, ce qui permis à Mii-chan de le ramasser, bien qu'en manquant de tomber de sa chaise, puis de réecrire.

En soupirant de nouveau, je pensais un peu à tout. Amotaki, Keiichi-kun, Satoko-chan. Enfin, je ne pouvais rien y faire...
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Mar 7 Aoû - 10:50
La boutique proposait divers goodies semblables les unes aux autres... Mais qu'est-ce que je faisais ici?!? Pour passer le temps, juste, jetant un oeil aux articles proposées sur les étagères...

Mes pensées plongèrent dans un autre monde... Les autres de ma classe, en ce moment... Rena et Mion devaient s'inquiéter, tandis que le piège de Satoko devait être défait à cette heure-ci, sans que personne ne tombe dedans...

" Vous désirez quelque chose?... "

La lumière du soleil pénètrait parmis les vitres, et, ne pouvant expliquer ce fait presque surnaturel de l'autre soir... Sous les rayons du crépuscule, devant une montagne de déchets, une jeune fille, me regardant de ses yeux vides...

" Heu... Dites... "

Etait-ce vraiment Rena?... Non... Rena ne pouvait pas être comme ça... Jamais elle ne serait comme ça... Jamais elle...

" Est-ce que vous allez bien?... "

Je revins alors dans le présent... Ayant bel et bien entendu ses propositions, je ne pouvais cependant penser à autre chose que cette horrible journée... Cette journée où j'ai pu enfin voir la vérité devant mes yeux naïfs, croyant par paroles à l'innocence de Rena...

" Je... Oui oui, je pensais à autre chose... "

Et, n'ayant à peine finis ma phrase, je sortis de la boutique d'un pas précipité, sous le regard ahuri du vendeur...

-Hinamizawa, le village maudit-

Il était bientôt 11 heures... Et, pendant l'heure passée, je n'avais prévu grand chose... Tourner, tourner en rond dans cette ville crainte par Rena... Tourner, sans remarquer quoi que ce soit d'innabituel, comparé à une petite rue commerçante de notre époque...

Le chant des cigales se faisait dense... Des passants vêtus de tenue-cravate se multipliaient au fil du temps... L'heure du déjeuné sonnait bientôt, et les restaurants du coin furent bientôt remplis...

Soudain, je sentis une main se posant sur mon épaule, qui me fit sursauter... Je me retournais d'un geste réflexe...

" Voyons, un peu moins d'aggressivité! "

C'était Shion... Souriante, laissant ses cheveux flotter au rythme du vent...

" C'est juste toi... On ne t'as jamais appris à ne pas faire ça aux gens?!? "

Shion reculait d'un pas, comme pour s'éloigner du Keiichi qui élevait sa voix...

" Haha, excuses-moi alors, ce n'était qu'une blague! Bon, venant au fait, tout s'est bien passé à l'école? "

Sa question me surpris quelque peut... Mais pour qui se prennaît-elle?

" Et c'est toi qui me demandes ça alors que tu sais très bien qui de nous deux est le plus âgé... " répondis-je en éclatant de rire...

Ce 'faux' rire me laissait oublier tous les malheurs du jour passé... Et puis, riant à son tour, Shion me tira alors vers une petite ruelle dont je n'y avais pas posé les pieds... Puis, nous entrâmes dans un restaurant plutôt sympathique, selon la farceuse...

" Attends-moi ici! "

Je la suivis du regard, puis attendis dans le hall d'entrée, sans savoir ce qu'allait me réserver cette petite visite... Ce restaurant n'était pas vide, et, je constatais que les plats n'étaient pas mauvais non plus, à première vue...

Mais ce qui m'était apparut étrange étaient les serveuses présentes dans le restaurant... Chacunes d'entre elles laissaient croire que les serveuse d'ici étaient choisies pour leurs apparence... Dans des tenues de soubrette étranges, servant leurs client avec un sourire aux lèvre, c'était le genre d'endroit que je ne fréquantais pas souvent...

Soudain, une voix familière retentit derrière mon dos...

" Euh... Je m'excuse de vous avoir fait attendre... "

Spoiler:
 

Je sursautais à la vue de Shion... Portant elle aussi une de ces tenues, munie d'une expression genée, et parlant comme à un invité digne de ce nom...

" Sh... Shion?! "

Celle-ci sourit, comme si elle était convaincue que sa tenue lui allait plutôt bien... Sans s'en inquiéter d'avantage, elle reprit alors la parole...

" Bon, veuillez me suivre! "

Je la suivis alors vers une table du fond... Puis, tout en regardant à l'intérieur du restaurant, des questions se bousculaient dans ma tête...
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Mar 7 Aoû - 16:26
Cling!

Un petit bruit me fit tourner la tête. C'était le stylo de Rika-chan qui était tombé sur le sol. Elle se pencha pour le ramasser tout en me regardant du coin de l'oeil, l'attrapa et se redressa sous la vue de Satoko-chan et la mienne.

Puis les papiers s'enchaînaient. Des fois on parlait de Keiichi-kun en se demandant d'où il pouvait être, de la nourriture. Je me demandais si à la fin de la journée, Keiichi-kun serait rentré chez lui. Qu'est-ce que je raconte moi ? S'il était chez lui plutôt. Les coups de vents plutôt agréables qui passaient de temps à autres brisaient des fois le silence de la classe. Seul le bruit des stylos se faisait entendre, et la voix de la professeur qui expliquait des choses que je connaissais déjà.

Si Keiichi-kun était là... On s'ennuierait moins. Mii-chan et moi, on était plantées comme des bols de lait sur nos chaises, et seul le vent faisait légèrement bouger le lait à l'intérieur de ce bol. Comme moi et mes cheveux la plupart du temps. C'était étrange. Sans Keiichi-kun, cette classe m'était un peu étrangère. Il apportait la plupart du temps de l'ambiance et la... Les rires ne survenaient pas. Personne ne rigolait. Cette classe était si silencieuse que sa m'en donnait mal à la tête d'entendre les cigales à longueur de temps.



Driiiiiing!


Je regardais Mii-chan. Enfin! La professeur était sortit de la classe, et Mion était venue me rejoindre.

« Pouah la la, quel ennui bon sang! Il est passé où ce Kei-chan ?! »

« Aucune idée, Mii-chan. N-Ne t'énerve pas... »

« C'est bon, Rena! »


Puis en tournant la tête, deux mains se posèrent sur ma table et un visage s'approcha du mien d'un air en colère.

« Moooh! Il est passé où Keiichi ? Mon piège n'aura pas fait d'effet! Je n'ai même pas pu rigoler! »

« J-Je ne sais pas où il est, Satoko-chan... Personne ne le sait... »


Elle retira son visage et croisa les bras en regardant Mii-chan.

« Bon, c'est pas Kei-chan qui va nous retirer l'appétit, n'est-ce pas ? Allez, go! »

Rika-chan, Satoko-chan, Mii-chan et moi nous étions une nouvelle fois regroupée pour pouvoir manger comme à notre habitude, sauf que l'on était pas ensemble. Keiichi-kun n'était pas avec nous. Puis l'on mangea en parlant d'un peu de tout, tandis que Satoko-chan ou Mii-chan piquait des fois dans mon repas ou celui de Rika-chan.

« Ton repas est excellent, Rena! J'espère avoir affaire à de telles merveilles ce soir! »

« Alors petite veinarde ? On va manger chez Rena ? »

« Eh bien oui ma chère! J'en ai de la chance, n'est-ce pas ? »

« Mii~~. Tenez vous tranquille vous deux. Vous en faites du bruit. »

« Roooh... »


L'on se mit à rire en faisant du bruit comme pas possible. Puis je me rappelais...
De ce moment.. où la déesse Yashiro est revenue me voir. C'était comme une voix effrayante qui se répétait dans ma tête. Comme quand elle m'avait parlée. Comme quand elle m'a grondée.

"Rena Ryûgu."

Cette voix était tellement... Etrange. Et bien étrangement... La déesse Yashiro, ce n'était pas la première fois que je la voyais... Auparavant aussi, sa c'est déroulé comme avec Keiichi-kun...
En compagnie du groupe, moi et trois autres garçons, que j'ai soudainement frappés avec une batte de baseball en métal. Mais Keiichi-kun n'était pas dans une marre de sang comme les trois autres... Et ces trois autres n'avaient pas portés plaintes...

Ils n'ont jamais été portés plaintes...

Et même si ces coups en avait rendu un des trois avec un oeil où il est impossible de voir... Personne n'avait porté plainte contre moi. Et aujourd'hui... Je ne sais pas si sa se reproduira.

Keiichi-kun va-t-il en parler à ses parents ? A quelqu'un ? Va-t-il en parler à la police ? Porter plainte ? Et pourtant...

Même si j'étais revenue à Hinamizawa... La déesse venait encore me voir...

Je ne pouvais décidément rien y faire, et j'avais beau riposter, je ne sais pas qui y passera cette année. Mais jusque là... Je m'inquiète encore pour Keiichi-kun. J'espère qu'il ne va pas y passer cette année. Mais ce ne sera pas lui... Du moins c'est ce que je pense.


« Rena ? Eh, Rena! »

Puis en revenant à la réalité, je vis Mii-chan qui devait m'appeller depuis déjà un bon moment. Les trois étaient plantées devant moi en attendant que je reprenne mes esprits. En les voyant je me mis à rire, ce qui les poussa à rire aussi de leurs propres têtes.

Décidément, ce village n'est pas comme les autres... C'est un village maudit...
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Jeu 23 Aoû - 9:44
" Tu travailles ici? "

Je la questionnais pendant que divers petits plats s'offraient devant moi...

" Haha oui, et exceptionnellement parce que c'est toi, je t'offres le repas! "

C'était surprenant de la part de Shion... Malgré le fait que l'on puisse dire en quelque sorte que l'on était amis... Mais je n'aurais jamais imaginé que la soeur de Mion travaillait dans un endroit pareil, même si en quelque sorte, ça lui allait plutôt bien...

Je commençai alors à goûter aux plats posés sur la table... Shion se tenait devant moi en me regardant, piquée d'une curiosité sans pareille...

" Alors? Comment est-ce que tu trouves ça? " disait-elle avec un sourire jusqu'aux joues...

A vrai dire, je n'avais jamais goûté à un plat aussi appétissant que celui-ci... Un simple ragoût de boeuf, carrottes, gingembre, asperges et autres légumes de toutes sortes, ayant un goût si unique... Pas étonnant que ce restaurant était particulièrement connu, selon Shion!

" C'est... Délicieux! "

Cette remarque semblait plaire à Shion... Mais, je n'osais pas mentir... Cette délicieuse odeur de miso, cette soupe radicalement différente de ce que l'on pouvait trouver dans des restaurants divers...

Sans tarder, je plongeais mes baguettes dans les autres plats, tous plus raffinés les uns que les autres au premier abord... Tout simplement, un repas luxueux, digne de ce nom!

Je regardais Shion du coin de l'oeil... Celle-ci semblait être ravie de me voir manger autant, même si cette mauvaise habitude de manger des kilos et des kilos ne me convenais pas tellement...

Quelques minutes plus tard, la moitié des assiettes posées sur la table furent complètement vidées par mon appétit de géant...

" Alors, ça t'as plus? " demandais Shion d'un air interrogatif...

Mais son expression laissait croire que la réponse en était marquée à feutre indélébile sur mon front... Et, pour ne pas laisser sa question dans le vide, je répondis alors, d'une réponse tout aussi franche que le repas...

" C'est plus que délicieux, ça fait longtemps que je n'ai pas mangé autant! "

" Dans ce cas, ça me rassure, tu peux revenir quand tu le souhaites! " répondit Shion en marchant vers une porte dont un panneau "Réservé au personnel" m'empêchait de la suivre...

Peu de temps après, celle-ci en ressortit avec sa tenue de ville habituelle...

" Je ne suis pas venue pour mon travail aujourd'hui de toute façon! "

Tout en prononçant ces mots, celle-ci se dirigea vers le comptoir pour payer le repas, chose qui m'embarassait vraiment...
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Jeu 23 Aoû - 14:03
« Ah, Rena! Tu m'inquiètes quand tu es perdue dans tes pensées d'une telle manière! »

Mii-chan se mit alors à rire comme à l'habituelle tandis que Satoko attaquait avec coeur mon plat qui était bientôt vide. En regardant à l'intérieur, je me dépêchais de le finir avant de ne rien avoir pu manger ce midi. Puis quand Mii-chan retrouva son calme, Rika-chan prit alors la parole.

« Nous ne faisons pas d'activitées de club aujourd'hui. »

« A cause de Kei-chan, va! >o< . »

« De toute façon j'avais quelque chose de prévu pour ce midi. »

« Moi aussi, j'ai la danse de la cérémonie à préparer. »

« Bon, alors on se voit ce soir Rena. A plus tard! »

« A bientôt. »

« Ja~. »

« A plus tard les filles! »


Puis elles sortirent de la classe en nous saluant gentiment, chose que je faisais moi aussi. En posant mon regard sur Mii-chan, j'aperçus qu'elle était aussi pensive que moi, puis en lui tapant doucement sur l'épaule, elle reprit ses esprits et me regarda d'un air interrogatif.

« Allons-y. Nous devons aller voir Keiichi-kun, non ? »

« Ah, oui. »


On remit alors les tables à leurs places et après avoir un peu débarassé, on sortit alors de la classe en marchant tandis que je chantonnais légèrement à voix basse. L'on descendit les escaliers, puis on sortit de l'école.

Les cigales faisaient beaucoup de bruits et nos bruits de pas ne suffisait pas à les faire cesser apparament, j'arrêtais alors de chantonner puis je me mis à regarder le sol. Mii-chan était à ma gauche, et Keiichi-kun devait normalement se trouver soit sur la gauche de Mii-chan, soit à ma droite.

Je lâchais un soupir profond puis regarda Mii-chan qui avait les bras croisés derrière sa tête en tenant son sac, on faisait très peu de bruit par apport aux cigales. Puis je me mis à regarder les alentours, notre chemin habituel sans aucun doute, sauf que la, Mii-chan n'allait pas s'arrêter en pleine route pour aller chez elle, puisque notre route était tracée pour aller voir si Keiichi-kun était là.


« Dis, Rena. »

« Oui, Mii-chan ? »

« S'il n'est pas chez lui, qu'est-ce qu'on fait ? »

« On repassera ce soir avant que Satoko-chan n'arrive, il est peut-être partie en ville. Sa m'est du temps pour revenir d'Okinomiya. »


Elle hocha la tête puis un silence s'installa, un silence que seules les cigales brisaient. J'espèrais juste que Keiichi-kun allait bien jusque là...
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Ven 24 Aoû - 7:15
Edit: Au fait, si tu compares ce poste au poste précédent, tu remarqueras que celui-ci est bien plus appliqué xD Dans le précédent j'avais pas d'inspiration, dans celui-ci c'est mieux xD
Mais qu'à la fin, j'ai fais tout à l'arrache D:
______________________________________________________________________________________

Les rues s'emplissaient de monde... Une foule de gens, pressés, passant leurs routes tout en s'ignorant. Sûrement pour le travail, se disais-je en faisant de même...

Shion avançait devant moi, sans se retourner, tête baissée... Je regardais les bâtiments qui emplissaient cette ville si différente... De grands immeubles, d'habitations, de locations ou de bureaux de travail... Tous ces gens, en tenue-cravatte, marchant d'un pas précipité... Cela n'avait rien de ressemblant avec Hinamizawa, bien que je ne me soyais pas encore habitué à cette ambiance radicale...

Soudain, Shion s'arrêta alors, puis, se retourna vers moi...

" Il y a un raccourcis par cette route, pour rejoindre directement Hinamizawa sans passer par la route principale. Moi qui connais cette ville comme ma poche, il fallait bien que je facilite le transport de mon hôte! "

De son "hôte"... Ce mot résonnait dans ma tête, sans en avoir la définition précise... Que voulait-elle dire par là? Je m'assis alors sur mon vélo, que je tenais à la main durant tout le trajet depuis le restaurant...

" Merci pour le repas Shion! " répondis-je d'un air excité, en guise de remerciement...

Shion me regarda, sourire aux lèvres, puis croisa ses bras derrière son dos... Je commençai alors à pédaler sans me retourner...

" N'oublie pas ce nom, "Angel Mort", tu reviendrais hein? " criait Shion d'un ton élevé pendant que la distance se creusait entre nous...

Je lui répondis d'un simple signe de la main, puis disparus en tournant dans une route à gauche... Je sentais le regard de Shion braqué sur mon dos, jusqu'à ce que j'arrivai sur le raccourcis que m'avait présenté celle-ci...

Cette route était effectivement bien plus pratique... En quelques minutes, je vis déjà le décor se changer complètement... De ruelles animées aux champs infinis d'herbes sans valeur...

J'arrivais à Hinamizawa, roulant à une vitesse stable... Cependant, ce repas m'avait tellement surpris, que j'en oubliais presque les conséquences de ma visite à Okinomiya...

Hinamizawa, le village maudit

Mon rythme se ralentissais pendant que mes esprits reprennaient leurs peurs habituelles... Des noms presque au hasard ressurgissaient dans mon esprit... Rika... Satoko... Mion... Et Rena...

Une pensée brève traversa alors mon esprit, et retenu particulièrement mon attention... Je ne voulais pas rentrer directement chez moi... Enfin, sans me mentir, je ne pouvais pas... Il y avait quelque chose que je devais faire... Des paroles traversaient mon esprit, me mettant quelque peut mal à l'aise...



Je commençai alors à pédaler à une vitesse prodigieuse, puis arriva alors à l'ancien chantier... Les cigales criaient et criaient, comme pour résister à une souffrance éternelle... Les nuages avançaient comme poussés par le vent, mais, je n'avais pas le temps à ça... J'avais bien autre chose à faire que de regarder les nuages...

Je pris mon courage à deux mains, puis abandonna mon vélo sur le côté de la route... Je descendis alors dans la foule de déchets, cherchant désespérément des yeux...

Soudain, je vis un paquet de vieux journaux, presque déchirés, en dessous d'une montagne de planches et de poutres dangeureuses... Je relevai alors mes manches, puis, commençai à soulever les planches qui recouvraient le trésor...

Quelques minutes passèrent... Mes efforts portèrent leurs fruits... Je pris d'une main vif le paquet de journaux, cherchant désespérément celui sur l'ancien barrage...

Mon attention se pris alors sur une page de journal particulière, ayant pour photo de couverture, celle du barage... Je la pris en vitesse, puis, m'assurant que celle-ci était la bonne, la rangea alors dans ma poche...

Les cigales me suivaient du regard... Sans m'en soucier, je courrus alors vers mon vélo, montant d'un pas précipité puis pédalant vers la maison Maebara...

Quelques secondes plus tard, ayant traversé déjà la moitié de la ville de Hinamizawa, j'arrivais enfin chez moi... Ne voyant pas d'inconvénients majeurs, j'ouvris alors le portail, munis de mes clés... J'entrais alors dans la verranda, me déchaussant en vitesse, puis, plongeai sur l'un des canapés du salon...

Le sanglot des cigales...

La sonnette du salon me réveilla alors... Je m'étais endormis, sur le canapé... Il était déjà 15 heures, annonçait l'horloge silencieuse sur le mur près de la cuisine...

Après maintes et maintes lectures du journal, et fatigué par cette matinée mouvementée, je m'étais endormis sans le savoir, et sans le vouloir non plus...

La sonnette sonna alors une deuxième fois... Quelqu'un était à ma porte, attendant qu'une personne lui ouvre...

Cependant, après ce long sommeil, des éléments comme Rena ou le barrage ne faisaient plus partis de mes esprits... Je me levai alors du canapé, puis me dirigea vers la porte... Je plongeai alors mon regard alors dans la serrure...

C'est alors que je vis, deux personnes innatendues, sonnant encore et encore, pressées... Rena et Mion...
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Ven 24 Aoû - 16:10
xDD

_________________________________________________________________________

Après être passées devant le chemin qui menait à la maison de Mii-chan, les cigales prirent un ton plus fort qui commençait à agacer Mii-chan sans aucun doute. Celle-ci froncait les sourcils en signe de mécontentement puis finit par se calmer quelques instants plus tard.

Pour ma part, une espèce de petite mélodie résonnait dans ma tête, je balançais donc celle-ci de gauche à droite de temps en temps, et les bruits de nos pas devenaient invisibles parmis les cigales. Il y avait un air particulièrement frais dans tout le village qui rendait l'ambiance assez agréable, il faisait assez chaud dans le village et sa ne faisait pas de mal.

Quand j'y pense, Keiichi-kun a beaucoup de chance. Sa maison est située dans un coin du village où l'air est vraiment très pûr. Il doit beaucoup se plaire dans sa maison, il est assez chanceux.

Soudain, Mii-chan s'arrêta.


« .. ? Mii-chan, il y a un problème ? »

Elle était muette, je m'arrêtais donc à mon tour et me tourna vers elle. Elle regardait le sol avec un air vide, mais ses yeux semblaient différents. Très sombre, sans une seule lueur de vie à l'intérieur. Je m'avançais vers elle tout en soufflant, quand elle prit la parole.

« Tu en penses quoi, toi ? »

Et bien sûr, je ne voyais pas vraiment de quoi elle me parlait. Poser une telle question dans un tel endroit, sans même avoir engager une discussion, sa pouvait faire un peu peur, et soudain, mes jambes se mirent à trembler sous l'inquiétude qui m'envahissait.

« Mi...Mii-chan, je ne vois pas de quoi tu parles... »

Elle serra les poings un instant, puis leva la tête vers moi.
Déterminée... et effrayante.
On pouvait la décrire comme sa à ce moment là.
Son expression était inhabituelle, très différente qu'il y a peut-être un jour. Elle serrait les dents et fronçait les sourcils, aussi ses yeux avaient changés. Changés d'une forme très effrayante.

Puis soudain, elle reprit un air calme.


« De Kei-chan. Tu penses qu'il est partit quelque part ? »

A vrai dire, cette question était l'une qui se bousculait à l'intérieur de ma tête. Il y avait le sujet Amotaki Sutsukie qui m'inquiètait... Et cette question aussi.

« Si il est partit à Okinomiya, il ne peut pas être rentré. En tout cas, il ne peut pas rentré si tôt s'il a pris la route habituelle. Après qui sait, il est peut-être tombé malade, sa arrive à tout le monde. »

« Sa m'étonnerait qu'il soit malade. »


Elle avait un ton particulièrement froid et sec qui pouvait véritablement faire peur si l'on connaissait Mii-chan uniquement sous son apparence de combattante. Puis ses yeux reprirent une forme normale et son ton vif et joyeux reprit le dessus.

« Allons-y. »

L'on se remit à avancer sans rien dire, en direction de la maison de Keiichi-kun, sans même savoir ce qu'on allait y trouver...

Un mort et un disparu, chaque année.

Driiiiiing~ !

On était enfin arrivées, Mii-chan et moi, à la maison de Keiichi-kun. Et sa faisait tout juste quelques minutes que l'on était enfin arrivées à destination. Mii-chan sonnait, tandis que j'étais plantée devant la porte.

« Keiichi-kun! C'est nous! Ouvre si tu es là, s'il te plait~ ! »

Mii-chan sonna une deuxième fois, tandis que je ne disais plus rien. Je toquais un petit coup à la porte, puis soupira en espèrant voir le visage de Keiichi-kun s'afficher.
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Sam 25 Aoû - 14:55
Moment critique, wuhaaa 8DD (Nuance avec le personnage que joue Cricri, stressé à mort xD)
___________________________________________________________________________________

Mon bras fit un mouvement vers la poignée de la porte... Celui-ci s'arrêta net à quelques centimètres du but... Qu'est-ce qui m'arrivais?? Pourquoi est-ce que je ne voulais pas ouvrir cette porte???

La sonnette sonna une troisième fois, comme pour montrer l'impatience des deux camarades de classe... Je regardais à nouveau dans la serrure... Mion et Rena étaient plantées comme deux têtes de mûles, regardant autour d'elles...

Elles n'étaient pas si différentes que d'habitude... Mais... Je craignais le pire... Il fallait que je décide rapidement, dans ce genre de situation... Qu'allais-je leurs dire? Que je ne suis pas allé en classe parce que j'étais allé m'amuser à Okinomiya?... C'était plutôt ce genre de raison qui allait déclencher... Cette chose que je devais à tout prix éviter...

J'entendis alors Mion frapper la porte avec son poing... Mais pourquoi n'étaient-elles pas parties?? Savaient-elles que j'étais là? Pourquoi perssistaient-elles à frapper dans la porte d'une maison dont personne ne venait ouvrir?...

Et, sans penser à rien d'autre, je pris mon courage à deux mains, puis tournai la poignée...

J'ouvris alors la porte, d'un mouvement hésitant... Rena et Mion étaient là, me regardant avec surprise...

" Alors? Monsieur fait attendre ses invités maintenant? " disait Mion d'un ton moqueur...

Mon attention se posait sur Rena... Lorsqu'elle vit que je la regardais, celle-ci répondit par un sourire... Tout semblait pourtant si normal, je ne pouvais pas croire à cette journée d'hier...

" Qu'est-ce qui t'as pris? T'as séché? " repris Mion...

Son ton était dur et sérieux... Elle n'avait pas l'air de plaisenter... Son visage affichait une expression grave et étrange...

Mion était bizarre... Je ne trouvais pas les mots pour répondre à cette question, puis tatonna comme pour essayer de trouver une solution à ce silence...

" Heu... Ce n'est pas ce que tu crois! Je... "

Je parlais trop sérieusement... Mion fronça les sourcils, puis, à ma grande surprise, souris...

" Je t'ai ammené un petit quelque chose! " disait-elle en souriant...

Mion me rassura alors... Je me demandais juste, pourquoi ne me posait-elle pas des tonnes de questions à propos de mon absence... Peut-être que j'ai évité le pire...

Elle me tendis une boîte de bento en fer... Je la pris des deux mains, tout en l'observant... Impossible de savoir ce que me réservait cette boîte...

" Mais bon... Je paris que tu t'es amusé comme un fou et que tu as mangé un festin ce midi, je n'aurais pas dû te l'apporter, vraiment... " disait-elle en me regardant dans les yeux...

...

Que voulai-elle dire par... Ce qu'elle venait de dire?... Je ne manquais pas de faire tomber la boîte des mains, de surprise... Mais, d'un geste réflexe, je la rattrapai sans même y penser...

" Qu'est-ce que tu veux dire par là?!? " répondais-je en levant ma voix...

Le sourire de Mion disparut alors... Rena, qui me regardait sans un mot depuis tout à l'heure, embla soudainement bizarre, comme frappée par la foudre...

Non... Je ne pouvais pas repenser à ça... Et si cela se reproduisait?... Mais, à quoi est-ce que j'étais en train de penser!!

" Dis-moi... Qu'as-tu fais aujourd'hui?... "

La voix de Mion me réveilla... Je voulus répondre d'une plaisenterie essayant en vaint de cacher cette journée, lorsque je fus pris de surprise... J'étais immobile... Ma bouche s'ouvrait, et se refermait, comme pour trouver une réponse adaptée à la situation mais c'était trop tard... Le pire était arrivé...

Mion fronçait les sourcils... Son visage était sévère... Et... Ses yeux étaient aussi vide que le néant... Elle me fixa alors de ses yeux comme pour me fusiller du regard...

Je commençais à trembler... Voulant comme trouver refuge vers Rena, je vis alors l'impossible... Rena souriait... Mais... Un sourire insignifiant... Un sourire menaçant... Et surtout... Me fixant avec des yeux aussi vides que la journée auparavent...

Je reculais d'un pas, pris de surprise... Le vide commença alors à m'emparer, comme la journée d'hier, où je n'avais rien pu faire... Comment devais-je réagir dans ces moments cruciaux?... N'avais-je... Plus aucun espoir?...
Invité


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Sam 1 Sep - 23:11
Mii-chan sonna une troisième fois et je vis bien que l'impatience allait bientôt l'atteindre. Mais elle sonnait comme si elle savait déjà que Keiichi-kun était là. Elle sonnait comme si la déesse Yashiro lui avait dit.

Et sans vraiment savoir pourquoi, je ressentais quasiment la même chose. A travers cette porte se trouvait quelqu'un et j'en étais certaine. Puis je regardais aux alentours, puis redirigea mon regard vers la porte d'entrée.

Je ne savais pas s'il avait peur d'ouvrir à cause de ce qu'il avait pu se passer auparavant, ou s'il n'était vraiment pas là. S'il était cloué au lit ou s'il venait de se casser la figure dans les escaliers. S'il était endormi ou s'il ne voulait pas ouvrir.

Ce genre de propositions se bousculaient dans ma tête et sa commençait à m'énerver. Puis Mii-chan frappa avec son poing à la porte de Keiichi-kun.

Mais il était vraiment là, j'en étais sûre.

Et je ne savais pas pourquoi et même comment j'arrivais à penser cela. C'était étrange, voir même gênant.

Puis avec surprise, l'on vit la poignée se tourner et la porte s'ouvrir d'un mouvement hésitant.
Et mon visage devait à coup sûr être remplis de surprise en voyant Keiichi-kun en fait en pleine forme.
Et sans attendre, Mii-chan prit la parole avec son ton moqueur.
Je la regardais sans rien dire, quand je sentis un regard posé sur moi, et en tournant la tête j'aperçus que Keiichi-kun était l'auteur de ce regard.
Je lui souris alors en restant toujours silencieuse.

Puis Mii-chan reprit la parole avec un ton plus sérieux. C'est vrai que sécher les cours était aussi une proposition, mais sa ce n'est pas bien. Mais la question que Mii-chan avait posée à Keiichi-kun semblait être gênante pour lui. Du moins il n'avait pas l'air à l'aise.

A la réponse de Keiichi-kun, Mii-chan fronça les sourcils puis se mit à sourire étrangement. Elle reprit alors de nouveau la parole en lui tendant une boîte de bento en fer. Keiichi-kun la prit, puis resta là en train de l'observer.

Puis Mii-chan leva la tête et tout en regardant Keiichi-kun dans les yeux, pris encore la parole. Et le ton de Keiichi-kun semblait dire qu'elle avait parfaitement raison.

Mii-chan perdit alors son sourire, puis soudain un espèce de souvenir me revint en tête.

"Toi tu n'entends pas quelqu'un t'appeler par ton prénom tout les soirs, qui quand tu te couches t'observe de haut en bas en attendant que tu puisses te faire pardonner. Tu ne vois pas quelqu'un te rendre visite sans cesse et qui t'envahie les pensées avec ses paroles. C'est ce que Satoshi et moi l'on ressent."

Puis Mii-chan prit la parole en lui posant une question étrange... Qu'est-ce qu'il avait fait aujourd'hui.
Cette question n'avait rien d'étrange normalement, mais ici même, elle semblait étrange.

Puis soudain, une voix m'envahit de nouveau.

"Rena Ryûgu."

C'était la déesse Yashiro qui était revenue. Comme la journée d'auparavant. Qu'avais-je donc fais de mal ?! Je suis revenue d'Ibaraki, non ?! Je suis bien là, n'est-ce pas ?!

Mais je ne devais pas être seule, car Mii-chan semblait elle aussi envahie par la déesse Yashiro. Elle fixait Keiichi-kun avec un regard effrayant sans aucun doute, et moi je souriais.

Je souriais sans le vouloir.

D'un sourire vide et menaçant, effrayant. Qui ne voulait rien dire. Mais qui signalait quelque chose en même temps. Et je fixais Keiichi-kun sans le vouloir.

Mais aujourd'hui je ne pouvais pas riposter. Je ne pouvais plus riposter. Je ne pouvais rien faire contre la volontée divine d'Hinamizawa. Keiichi-kun recula alors d'un pas, pris de surprise.


« Alors, Keiichi-kun... »

Disais cette voix qui ne pouvait pas m'appartenir. Cette voix qui était controlée par quelqu'un d'autre que moi. Cette voix qui était la mienne sans l'être.

« Tu vas nous laisser deviner, n'est-ce pas ? Tu ne comptes rien dire apparament... »

Mon ton était froid et terriblement menaçant. Et cela ne semblait pas faire peur à Mii-chan.
L'on avança alors d'un pas, en attendant de voir s'il allait nous dire de lui-même ce qu'il avait fait...
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 3648
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : A Réveil

MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   Ven 26 Oct - 21:41

Je reculais, tandis qu'elles avançaient vers ma direction... Leurs chaussures frappaient le sol faisant un bruit insupportable...

Qu'allais-je faire?... Ma première réaction serait-elle la bonne?...

Je tremblais toujours... Ne pouvant libérer mon regard de l'emprise du néant... Ma tête pesait sur mes épaules, et je sentais la sueur dans mon dos...

Je reculais alors d'un pas... Celles-ci s’avancèrent de nouveau... Mais ça ne pouvait plus durer!!! Je ne pouvais plus reculer... Où elles finiront par entrer dans le salon...

J'hésitais, aucune idée fiable ne sortait de mes pensées... Lorsque le réel moment de confronter une affaire tombe, plus aucune idée ne surgit... C'est ce qui a toujours été dit...

De peur... Je fis tomber la boîte de bentô... Le bruit du fer tapant le plancher résonna dans toute la maison... Je restais planté là, immobile tel un demeuré , les yeux toujours rivés sur mes deux "camarades"...

Et puis tout à coup... Mion sourit... Commençant par sourire d'un rire presque moqueur... Rena fronça les sourcils, prenant un air qu'elle n'aurais jamais prit en temps normal...

Le sourire de Mion remplit peut à peut mes pensées... Et puis, une conclusion sortit... Elle avait "gagné"... Mion souriait... Car elle avait réussit à me faire peur... Est-ce cette hésitation qui l'emplissait de joie?... Une joie étrange? Cette joie étrange, que l'on pourra retrouver chez les yeux d'un chat ayant coincé une souris?... Ces yeux si vides...

L'heure de la vengeance avait sonné... Immobiles, les menaces se faisaient plus claires... Plus aucun bruit ne nous entourait, nous, comme prit dans un moment critique...

/Pas encore terminé/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hinamizawa, le village maudit... [PV.: Rena Ryûgu]   
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum