AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]

Voir le profil de l'utilisateur
Reine
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 1856
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : Derrière toi.

MessageSujet: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Ven 24 Aoû - 15:06
Sous l'influence d'un rêve triste comme un bonnet de nuit, il finit interrompu par le chant des oiseaux qui résonna dans les alentours, le paysage s'éclaircit par les premiers rayons du Soleil du jour qui venaient de se posés sur le petit village de Kumerson. La journée de Kumerson s'entama avec l'ouverture des marchandises et toute sorte de produit de haute qualité. Le mouvement marchandisage se mit rapidement en place et les négociations ne firent pas indifférent.

D'un bond brusque, je quitta mon lit en laissant la drape défaite et le coussin retombé au sol. Je saisis rapidement mes vêtements pour les enfilés: Une robe à manche long de couleur violet, un simple pantalon noir associé à mon ensemble, superposé par une longue cape marron du haut jusqu'en bas, pour camouflé ma queue et mes oreilles rabaissés. Les habitants de ce village semblaient si joyeux contrairement à moi qui est angoissée par ce cauchemar qui me revient toutes les nuits. Cela fessait un bout de temps que j'ai quitté Pasroe, je ne voulais plus vivre cette sensation de solitude et de rejet. Parallèlement à ce village qui sont tous deux différents l'un de l'autre, cet tristesse qui me règne n'a jamais été effacer jusqu'à présent. Ce lourd fardeau m'entête confusément à retourné dans ma terre natale, à Yoitsu.



J'empreins les escaliers en fermant ma chambre d'un lourd claquement. Les tables étaient blindées et les habitants qui l'hébergent fêtent leurs festins. On pouvait distingué à travers leurs sourires la joie qu'ils encaissent en buvant du saké ! Je franchis la sortie en ouvrant les grandes portes de la sortie de l'hôtel. Passement dans la rue, je visitais les coins inconnus du village et par pur coïncidence, l'odeur des pommes succulentes du marché attira mon attention. Ah, les pommes ... Ces délicieux et doux fruits gambadé dans la forêt~♥
Le sourire aux lèvres et les yeux écarquillés devant le stand de marchandise, je m'empressa de sortir mes quelques thorenis d'argent restant pour répondre à mon appétit. C'est alors que sous cette précipitation enjouée, je ressentis une présence anormale. Une présence qui ne devrait pas y avoir dans un tel lieu.



« M-Muri da yo ... ! » C'est impossible.


Les oreilles levés, je leva immédiatement la tête vers la direction où j'avais ressentis cette présence. J'observa un moment les thorenis d'argent dans ma main avant d'abandonné ma requête puis en les serrant dans les poings, je disparaîs aussitôt des lieux. Sans perdre un instant j'accourus vers la direction en me guidant de mon odorat développé. Je ne perdis pas une seconde en écartant ma route et en me faufilant dans les raccourcit. C'est alors qu'à la fin de ce chemin, je fais face à cet évènement attendu tout en étant essoufflée dans ma course. Sous la pression, je lâcha une phrase en m'exclamant:

« Mitsukeda-ja ! » Je t'ai trouvé.

Devant moi se tenait un simple jeune garçon brun, âgé de quatorze-ans environs. Je m'attendais à avoir affaire face à un animal, pas à une personne. Avec un air contredis, je continuais de le fixé d'un regard perçant en me fiant à mon odorat: Ce garçon avait exactement l'odeur d'un loup. Je m'approcha donc lentement de lui tout en gardant un regard froid. Une fois arrivé face à cet individus, je lui saisis rapidement le poignet et, les sourcils froncées je lui échange un regard déterminé lorsque mon visage atteins presque le sien.

« Nushi ... Est-ce que tu serais ... »

Lorsque je m'apprêtais à terminé le bout de ma phrase, je vis les habitants se tournés vers notre direction nous dévisageant. Embarrassée de la situation, je repris à nouveau mon comportement immature et ajouta:

« J-Ja ! Allons discutés ailleurs. »

Disais-je avec un petit sourire gênée puis je le tirais vers un endroit isolé. Une fois arrivé sur les lieux, je lui lâchais la main en poussant un soupire. Je me mettais de nouveau face à lui en le regardant.

« Dis-moi, es-tu un loup ? »

Je disais ces paroles en affichant un regard inquiet, les yeux remplit de lueur et les mains serrer contre la poitrine, patientant une réponse.
Invité


MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Sam 25 Aoû - 9:37
Arrivant tel un inconnus dans une ville d'aspect calme.
Alors qu'une crainte énorme faisait son apparition .. Je rentra et m'aventura dans cet environnement qui était pour moi totalement inconnus ..Habituellement je n'avais pas de crainte envers les hommes.
Mais je ne sais pourquoi une peur soudaine m’envahis quand je vis tant d'humains marcher autour de moi. Bien que petite cette ville était bruyante .. Chose dont je n'étais pas habituer dans ma forêt..

Par prudence j'avais changer d'enveloppe corporel ,ma fourrure rousse était devenue une chevelure assez longue et d'un brun éclatant.
Mon corps de loup se transformant en celle d'humain. Je n'étais pas bien grand mais cela me suffisait amplement pour cacher mon identité.

C'était la première fois que je prenais cette apparence.
Et contre toute attente je ne sentais aucun remord. Pourtant je venais d’abandonner mon honneur de loup, pour me trouver dans un corps impure.

Je continuais a me promener dans une rue assez peuplé, mais un peu moins bruyante que la rue précédente, cette rue était assez élégante pour quelques choses construit par des mains, les mains dans les poches je regardais les quelques stand de nourriture présent sur mon chemin.
Mon ventre crié famine, cela faisait une dizaine de jour que je n'avais pas pus me nourrir convenablement, et je ressentais désormais le besoin de m'alimenter..
Je ne pus m’empêcher de voler un morceau de saucisse dans un stand dont le marcher était occupé a parler avec un autre client sans prêter attention a ce qu'il se tramer autour de lui et et après ce minuscule vole je repartis comme si rien ne c'était produit.

Alors que je visitais a ma façon cette endroit . Je sentis soudainement une présence .
Je garda un air calme mais arrêta tout de même ma marche, regardant au alentour par crainte de croisé un chasseur ou un homme qui m'aurait démasqué.
Précipitamment une personne s'arrêta devant moi , une jeune femme.. Avec de loup cheveux lisse et clair ..
Elle prononça quelques mots mais je ne formula aucune réponse, continuant a manger ce morceaux de viande que je tenais dans ma main gauche et que j'avais voler sans grande peine.
Sur ce morceaux de saucisses on distingué d'énorme trace de griffe.. Car bien que transformer sous le corps d'un humain .. Lorsque quelqu'un me toucher il sentait immédiatement mon fourrure ou mes griffes. Ce morceaux de viande le premier .

Elles me traîna soudainement et me tira dans un coin reclus. Sans chercher a comprendre ce qu'il ce passait je dévora d'une boucher la saucisse et la suivie sans broncher.
Elle s'arrêta et me posa une question assez surprenante.



« Dis-moi, es-tu un loup ? »

Je fus tout d'abord surpris par sa question ce qui fit que je ne répliqua pas à l'instant même ou elle l'eut posé.
Je me contenter de la fixer, en silence, un silence qui me semblait pesant en l'espace de quelque seconde. Je sentait son regard posé sur moi ce qui me tracassait au plus au point.
Je n'avais pas l'habitude d'être regardé. Et encore moins d'être démasqué, a croire que la première fois ou j'utilisais ce corps était un échec.
Je pris un sourire gêné et croisa mes bras derrière ma tête en ricanant un peu..



« Déjà démasqué .. ? »


Furent les premiers mots que je prononça.
Puis j’enlevai ce sourire assez idiot de mon visage et repris un air sérieux avant de dire d'un ton assez timide.


« Mais .. Tu n'es pas normal toi non plus ..
Tu as également notre odeur ..
Pourquoi .. ? »



A l'instant ou je prononçais ces mots, je sentis un léger frissons me courir dans le dos ..
Y avait il des gens qui m'étais semblable ici ?
J'attendais patiemment en silence. Gardant mon visage sans sourire.
Alors que je patienter mon regard c'était détourner de cette jeune fille et regardait désormais le sol.
Voir le profil de l'utilisateur
Reine
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 1856
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : Derrière toi.

MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Dim 26 Aoû - 8:19
Durant ce long silence par lequel je patientais la réponse à ma question, je remarquais que mon regard le dérangeait et mon comportement n'en est pas moindre. Ce regard "aux mille lueur" n'était qu'une petite comédie ~ C'est toujours très amusant de charmé les hommes, qui ne voient en moi qu'une façade d'une fille fragile ♫. Tandis qu'à son comportement gêné, me fis encore plus sourire. Suite à ce petit jeu, il me répondit d'une mine contrariée et à la fois gêné:

« Déjà démasqué .. ? »

Hélas c'était véritablement bien un loup. Je le regardais sans rien broncher et sans afficher de visage surpris lorsqu'il avoua sa réponse. Ce qui me surprend ... C'était plutôt son comportement " Joyeux " lorsqu'il est démasqué et encore, je m'attendais à ce qu'il riposte dans des cas identiques à celui-ci. A vue d'oeil il avait l'air d'être un être pur mais au point d'être si innocent, le danger pourrait très bien le menacé.

« Hu~Hu ♪ J'étais mignonne, n'est-ce pas ? ♥ »

Lui répondis-je d'un ton humoristique. Je m'amuse souvent à faire des farces, et la comédie fessait parti de mes atours favoris. Alors que je lui dévoilais à mon tour la comédie qui se cachait derrière mon comportement de tout à heure, je repris à mon tour un visage sérieux qui en devient presque menaçant. Serait-ce un autre tour qui sortit de ma poche ?

« Si je te disais que je suis une chasseuse, que ferais-tu ? J'accumule toujours plus d'envie de meurtre lorsque je vous chasse. Plus je vends de fourrure de loup et plus mon odeur s'amplifie de sang de loup dans mes mains. »

A ces paroles, je me retournais les bras croisés en regardant droit devant moi. Cela m'amusais et m’attristais autant, de me mettre dans la mentalité d'un chasseur. Je jeta un coup d'oeil dans le coin vers le jeune loup avant de poussé un lourd soupire. Cette fois, je n'avais pas l'intention de le taquiné où quoi que ce soit de ce genre, je voulais simplement le mettre en garde dans une situation comme celle-ci.

« Ne t'inquiète pas, je ne suis pas une chasseuse. Mais si c'était le cas tu devrais opposé plus de résistance, tu sais ... »

Je l'observais et m’avança vers lui. Lorsque j'arriva devant lui, je lui fis un petit pichenette sur le front avec un sourire provocateur.

« Parce que eux, n'hésiterons pas à tués ces "bêtes féroces" pour leurs uniques intérêt ( La tune. ) ♫ »


« Mon nom est Horo, je suis une divinité vénérée par les villageois. Je suis aussi une louve mais je préfère gardée cette apparence, elle me va à ravie. ♥ »


Je lui dévoilais mon identité avec le sourire aux lèvres puis j'enlevais ma cape pour mettre en valeur mes oreilles et ma queue de loup qui se cachait derrière ce vêtement.

« Quel est ton nom ? Et que fais-tu dans ce village ? »
Invité


MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Dim 26 Aoû - 19:22
Après avoir garder longuement le silence et la tête baisser.
Je décida de relevait celle ci et de d'affronté le regard de cette fille.
Je n'aimais pas regarder directement les personnes cela me gênée, je n'étais pas familiariser avec ça
Elle prononça quelques mots qui ne me firent ni chaud ni froid au premier abord.
Je la regardait sans ajouter le moindre mot. J’étais encore plongé dans mes pensé toujours troublé du démasquage que je venais de subir. Il y avais forcément une faille pour qu'elle m'est démasqué me disais-je a plusieurs reprise.

Je n' écoutait cas moitié ce qu'elle me disait mais a un moment je l'entendis prononcé des mots qui me firent instantanément sortir de mes pensés


« Si je te disais que je suis une chasseuse, que ferais-tu ? J'accumule toujours plus d'envie de meurtre lorsque je vous chasse. Plus je vends de fourrure de loup et plus mon odeur s'amplifie de sang de loup dans mes mains. »


Mon premier réflexe était assez étrange, effectivement un sourire s'afficha.
J'avais comme une lueur d'espoir qui venait de briller et qui s’anima au plus profond de moi.
L'espoir de retrouver cette humain qui me paraissait pur a l'intérieur


« Chasseur … ? Sa veut dire que tu connais Quent ? Ou est il ? Je veux le voir »

Ces mots sortir de ma bouche comme si ce que je disais était normal ..
Hors je savais très bien que ce n'était pas quelques choses de censé et d'anodin .
Cet homme n'avait en rêve que de tuer les miens .. Et moi y compris ..Et pourtant je l'aimais vraiment beaucoup. Je voulais a tout pris le voir et restait auprès de lui..

Je regardais toujours cette fille qui était désormais dos a moi.
Je ne la lâchais pas du regard.
Mes yeux briller légèrement je ferma mon poing en attendant avec 'impatience une réponse.
Je ne savais quoi dire.. Je venais déjà de dire quelques chose d'étrange et pourtant j'espérais une réponse.
Elle devais sûrement me prendre pour un loup étrange et abrutie.

Elle recommença a prononcer des mots je la regarda avec attention mais mon impatience et mon espoir venaient d'en prendre un coup ..
Elle avoua qu'elle n'étais pas une chasseuse et qu'elle venait de faire sa pour que je me méfie ..
Sous ces mots je n'eut pas de réaction visible a part mon visage qui se raidit sous le désespoir.



« Je n'ai pas peur des humains .. Les chasseurs ont des raisons de nous chassez .. Je veux les aider à montrer leur côté pur »

Je dis ça comme si cela était normal pour un loup de vouloir rendre service a un chasseur.
Je la dévisagea un peu la voyant s'approcher ..
Elle me mit une pichenette qui me fit reculait d'un pas. J'avais était énormément étonné par son geste.
Je la regardait complètement perdus ..
Pourquoi n'aimais elle pas les humains ? Elle était comme tout les autres loups.
Je poussa un soupire et la regarda.
J’écoutai la phrase qui suivit sa pichenette


« Parce que eux, n'hésiterons pas à tués ces "bêtes féroces" pour leurs uniques intérêt ( La tune. ) ♫ »

Je la regarda sans répondre . J’étais comme désemparé.
Pourquoi ? Pourquoi étais je le seul loup a aimer les humains. J'étais tellement différents des autres ?
Je dis a voix douce et calme


« Les humains ne sont pas tous pareil .. Il peuvent être gentils et nous aider »

Je pensais qu'elle allait vraiment me prendre pour un fou et je baissa ma tête au moment ou je prononça cette phrase repensant instinctivement a mon enfance.
Un sourire mélancolique s’afficha sur mon visage mon regard devenait brillant du a quelques larmes qui montait, cependant je ne voulais pas le montrer et commença a faire face a son regard .
Elle me dit son nom.. Je la regarda, elle dévoilais une chose dont je ne me serais sûrement pas attendus .. Je voyais sur elle une queue et des oreilles ..
Je la regarda stupéfait et l'écouta me poser une question.
Je souris et ricana un peu essayant vite fait mes yeux.


« Mon nom ? Je suis Toboe ! .. Je me suis perdus ..Et je suis passez par ici pour me nourrir, mais je n'ai encore rien trouvé .. »

Je la regardais en souriant sans aucune gêne, je pense qu'intérieurement j'était heureux de tenir un conversion avec une être semblable a moi dans cette ville ..
Voir le profil de l'utilisateur
Reine
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 1856
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : Derrière toi.

MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Lun 27 Aoû - 8:41
La réponse qu'il apportait à ma question me surpris très rapidement. Je le regardais avec mes grands yeux rouges émeraudes avec étonnement. A vrai dire, sa dépassait toute mes attentes. Je ne m'attendais pas à une réaction joyeuse, et beaucoup moins à vouloir rencontré un chasseur. Je ne le comprenais pas vraiment ... Et lorsque je m'étais retournée, je pouvais distinguée de tels lueurs dans ces yeux que je fus muette à son comportement. Je le regardais bizarrement, c'était l'une des rares fois qu'un évènement dépassait plus ce que j'attendais.

Quand je prononçais les premiers mots en lui dévoilant mon petit tour, son visage se raidit d'un coup. Je continuais de le regardé avec cet air bizarre légèrement contrarié. Puis il enchaîna ces phrases à la fois gentil et doux ...

« Je n'ai pas peur des humains .. Les chasseurs ont des raisons de nous chassez .. Je veux les aider à montrer leur côté pur »

Je l'observais calmement ... Et mon étonnement s’apaisait de plus en plus. Je n'avais jamais connu de loup qui porte un amour si grand à des chasseurs. Et à chacun de ces paroles, il ne cessait de m'étonné. Je regardais ces yeux sincères ... Je pouvais distinguée que ce n'était pas un mensonge, ces paroles venaient droit de son coeur. Après quelques minutes de silence, je fermais les yeux avec un léger sourire.

« Un loup qui aide les humains ... C'est ... »

J'éclata de rire subitement. C'était d'une rareté suprême cher un loup. Mais derrière ce moquerie, ces paroles me réchauffaient, ils fessaient références à mon passé lorsque j'ai aidés les humains dans leurs récoltes sous forme de louve géante à Pasroe... Auparavant avant d'être oubliée et de devenir une légende. Je semblais vouloir prêtée grande attention à chacun de ces paroles.

« Les humains ne sont pas tous pareil .. Il peuvent être gentils et nous aider »

« Je n'ai pas dis que je les détestaient ! »

M'exclama-je avec un petit côté grincheux et les sourcils froncés, lorsque je vis sa tristesse faire apparition. Je ne pouvais juste regardé ce jeune loup tourmenté lorsqu'il prononçait ces paroles. Je pouvais regardé à travers ces yeux l'amour qu'il portait à ces humains ... Et cette amour était trop grande pour moi. Je baissais les yeux en même temps que mes oreilles. Par cette rencontre inattendue, je m'avoue plutôt heureuse de faire la connaissance d'une personne aussi pur.

« Nhe, nushi ! »

Criais-je agressivement en gardant les yeux fermés et les bars croisés. J'ouvris lentement mes yeux et le regarda ensuite.

« J-Je sais que certains sont de bonnes personnes, des êtres purs ... Alors ne me prends pas à la légère ! »

Je ne me voyais vraiment pas réconforté quelqu'un ... Et j'étais très détendue face à cette situation. Les bras derrières le dos, le regard qui fuit toujours ce jeune loup, la queue agité d'un sens à l'autre, de petites couches rosés sur mes joues gonflés, j'ajouta ...

« A l'exception des chasseurs, j'étais aussi très attachée aux humains ... Ils m'avaient acceptés telle que je suis et m'ont considérés comme l'une des leurs. Tu n'es pas le seul à ressentir ce sentiment. »

Je tourna enfin mon regard vers lui et je lui adressa un sourire gêné à la fois sincère. Je continuais d'agité ma queue ... Je ne lui avais pas parlé de ces années passés, lorsqu'ils ne me considèrent plus comme leurs alliés et malgré ce sentiment de solitude et que derrière ces sourires soyeux se cachaient un autre sentiment: Celui du rejet. Néanmoins, j'étais tout de-même heureuse d'avoir pus leurs êtres utiles durant ces longues années.

J'écoutais sa présentation et je découvris la motif de sa présence ici. Il devait être affamé ... Et avec une telle gentillesse que je distingue cher lui, il n'oserait même pas faire de mal à une souris. Je le regardais le sourire au coin avec un tendre regard avant de m'exciter.

« Je t'offrirais bien quelque chose ! Alors, que veux-tu mangé ? »

Je me pencha vers lui avec un grand sourire, en continuant d'agité ma queue. Je me sentais obligé de venir en aide à Toboe qui était l'un des nôtres. Non, ce n'était pas la seule raison ... Je passé un peu plus de temps avec quelqu'un qui pouvait me comprendre. Cela fessait bien longtemps que je n'ai pas eu de compagnie ... Excepté une personne dans cette ville qui m'a offert à mangé convenablement.

« Il me reste encore des thorenis d'argent pour acheté de quoi se nourrir ! »

Ses thorenis je les avaient obtenus grâce à Amarty, pour une raison que j'ignore il a trouvé une héberge et de la nourriture rien que pour mon propre intérêt. Certes c'est un humain ... Mais je l'aimais bien.

« Eh ! Tu vas te dépêché, oui ? »

Laissant un petit rire s'échappé, je remis ma cape et je le pris une seconde fois par le bras en le traînant vers la ville où les stands de marchandises se sont installés.
Invité


MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Lun 3 Sep - 7:30
J’étais assez calme et pensif, mais j'étais tout de même attentif a ce que disait Horo.
Je ne fus pas étonné de la réponse qu'elle venait de m'apportait elle devait sûrement trouvé étrange et rare de voir des loups aimer des humains.



« C'est ridicule hein, d'aimer les humains a ce point, mais je ne peux pas les oublier, je leur suit très reconnaissant »

Je lui répondis avec un léger sourire découragé suivit d'un petit soupire.
Je la regardait sans un mot, je ne sais pourquoi mais je lui parler facilement sans trop de mal contrairement aux loups de ma meute. Je regarda quelques seconde le ciel puis je ferma les yeux en pensant a de multiple chose.
Lorsque Horo prononça un phrase qui me fit ressortir de mes pensé.


« Je n'ai pas dis que je les détestaient ! »

Mon regard se retourna immédiatement vers elle.
Je la regardait sans rien dire, un sourire apaisé s'afficha sur mon visage



« Tu les aimes bien toi aussi ? »

Mon regard ne la lâchait plus, j’étais agréablement surpris de communiquer si facilement et calmement.
La seconde phrase qu'elle dit me fit sourire


« Je ne te prend pas a la légère .. »

Ajoutai-je en rigolant un peu. Je la regardait toujours sans ne jamais la lâché comme si quelques chose m’interdit de déposer mon regard ailleurs j’écoutai ce qu'elle formulait.

« Tu as était proche des humains ? Toi aussi .. »

Je la regarda sans un mot. Le même sourire mélancolique de la dernière fois s'affichait sur mon visage. Je repensais de nouveau a cette vieille humaine qui m'avait tout apporter.


« Dit tu penses que d'être proche des humains nous rend faible .. ? »

Je la regardait les yeux brillant en attendant une réponse qui j’espérai serait sincère.
Je savais que cette fille répondrait vraiment ce qu'elle pensait puis j’ajoutai.


« Dans ma .. Meute .. On m'a souvent dit que d'aimer un humain était une faiblesse .. »

Je poussa un léger soupire, puis regarda Horo avec des yeux interrogative .
J'attendait une réponse mais Horo s'empressa de me rappeler ma quête de le nourrir..
En effet je n'avais toujours rien manger .. Et mon ventre commencé a crié famine.
Alors que je regardait Horo elle me proposa a manger ..
Je la regarda sans répondre .. Je ne connaissais pas du tout la nourriture humaine ..


« Heu..Je ne sais pas ce que je pourrais prendre …Tu aimes quelques choses en particulier toi ..? »

Je la regardait , j'étais un peu gêné .. Elle était penché vers moi, la queu agité.
Je regarda ailleurs quelques seconde puis regarda l’allée qui mener vers la grande rue.
Elle prononça une phrase que je ne compris pas tous de suite …


« Thorenis d'argent ? »

Tous les mots qui était propre aux humaines m'étaient totalement inconnus..
Je ne savais pas ce qu'était l'argent ..Mais elles apparemment le savait ..
Sans aucune surprise elle me dit de me dépêché et m’entraîna une nouvelle fois.
Elle me menée vers un endroit très peuplé.
Tous plein de marchant ce trouvé sur ce chemin, je ne savais quoi dire.
Je me contenter de regardé les stands de nourriture tous en ayant un pas léger ..
Je regarda Horo et dit doucement


« Tu as l'habitude de venir ici ..? »

J'étais un peu gêné comme perturbé de voir autant d'humain a qui il fallait cacher notre identité ..
Voir le profil de l'utilisateur
Reine
avatar
Čσмвιєи ∂є мєѕѕαgєѕ? : 1856
Čσмвιєи ∂'αииєєѕ αѕ-тυ νє¢υ? : 18
Ỗυ єѕ-тυ α¢тυєℓℓємєит? : Derrière toi.

MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Ven 21 Sep - 20:31
Sur le chemin à la conquête de nourriture à bonne main, je l’entraîna dans la foule de villageois tout en gardant son bras serré contre moi, le sourire aux lèvres. C'était la première fois que je m'y prenais ainsi, je ne m'étais jamais livrée à la liberté des gestes après ces années de solitude. Avoir rencontré un être du même race que moi me rassurais beaucoup mais encore, faire une rencontre d'un loup égaré dans la ville et qui porte une amour tendre et pur aux humains me rafraîchissais encore plus. Je me sentais aisée à ces côtés bien que je ne le connais pas très bien encore. Sa gentillesse était tellement honnête qu'elle pourrait peut-être un jour, le menacé de retour.

« Ce que j'aime de particulier ? Oui, les ... Poooooommes ~ ♥ »

M'exclama-je en répondant à sa question, en poussant un petit rire amusé. Les pommes ? Je suis capable de les mangés tous autant, peu importe la quantité de pommes, tant qu'ils sont devant mes yeux.
Pendant que je lui réponds à sa question, une autre s’enchaîna rapidement. Je détournais mon regard des stands pour le retourné vers lui, le sourire doux aux lèvres.


« Les thorenis d'argents servent à payés ce dont nous avons besoin, comme la nourriture par exemple. »

Je lui répondis ceci avec un ton léger comme pour le rassuré de la foule de villageois qui nous entours. Sa ne me surprenais pas, je m'attendais également à ce qu'il pourrait ressentir face à ces milliers d'être humains, totalement différent de nous. De plus, c'est loin avec des loups que les humains entretiennent leurs compagnies.

« Tu as l'habitude de venir ici ..? »

Cette petite voix timide me résonna à l'oreille. Sa question ne me fessait ni-chaud ni-froid dans le dos, sans que je sache comment formulé ma réponse. Le visage sans expression, je le regardais de nouveau sans ne s'avoir quoi répondre. Après quelques instants de silence, je murmurais le début de ma phrase.

« Disons que ... Je suis habituée a tombé sur des villages sur le chemin de mon voyage. »

Sourit légèrement d'un air venteuse comme pour masqué sa tristesse.

« Alors j'ai plus d'expérience que toi. ♫ »

Puis après avoir ajouté ce petit commentaire, je tournais la tête vers un stand de marchandise où j'observais de rapidement des morceaux de viandes sèches. C'est alors que d'un geste brusque je m'arrêta juste devant le stand avec le sourire doublé.

« Tient ! Que dirais-tu de cette nourriture ? »

Sans attendre sa réponse je m'empressa d'acheté ces morceaux de viande avec les quelques pièces restantes. En gardant le sourire, je lui tendis le paquet et sans même patienté qu'il saisisse convenablement le sachet, je le tira de nouveau au milieu de la foule. C'est alors que je revenais sur les paroles de Toboe qui m'avait marqué durant ma première conversation avec lui. Les oreilles rabaissés je prononçais doucement:

« Oui j'étais proche des humains ... Il y a bien longtemps, tellement longtemps pour en devenir une légende. »

Le regard dirigé vers le sol et les yeux caché par ma longue mèche qui recouvre mon front, je fixais le sol, les yeux remplit d'expression nostalgique les envahissaient. Durant ce petit silence, je m’enfonça de sourire une nouvelle fois, malgré le fait que ce sourire me torturait plus qu'autre chose.

« Et puis être proche de quelqu'un ne marque pas sa faiblesse. Bien au contraire, c'est en se nouant d'amitié avec autrui qu'on peut partagé son bonheur. C'est pareil pour la force, la volonté ... Ceux qui ne compte que sur leurs forces physiques et qui ne connaissent pas l'amour sont en dessous de tout être vivant. S'avoir aimer est aussi une force ! »
Invité


MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   Sam 6 Oct - 8:32
Je regardait Horo ainsi que ces rues qui me semblait animé.
J'étais un peu intimider par tous ce monde marchant et bruyant.
Je regardait Horo a de nombreuse reprise. Elle semblait heureuse de ce retrouver ici.
Je ne dit rien et sourit également, elle me dit alors que la chose qu'elle appréciait énormément était les pommes, je ne connaissais pas cela et je lui demanda :


« Des pommes, est ce quelques choses a manger ? »

Je la regardait sans ne rien ajouter a cette courte phrase.
Je restait encore sur mes gardes, j’apercevais quelques chiens autour de nous, ce qui me tracassait au plus au point, un chien de chasse n'hésiterais pas a nous bondir dessus, j'en avait déjà fait les frais une fois et je ne souhaitait en aucun cas en recroisait un.
Alors que je m'avançais a ces côter je l'entendis répondre a ma précedente question :


« Disons que ... Je suis habituée a tombé sur des villages sur le chemin de mon voyage. »

Cette phrase me semblait étrange, je ne mis pas beaucoup de temps avant de lui demander :

« Voyage ? Tu changes souvent de villes ?»

Alors que je finissais de prononçait cette phrase mon objectif de trouver le Rakuen revint en moi.

« Tu cherches aussi le Rakuen »

Ajoutais-je avec un énorme sourire. J'espérais a tous pris qu'elle me réponde positivement, voyager a deux pour le trouver serait quelques choses de merveilleux.
Elle me dit soudainement de regarder une nourriture, de la viande, je la vis tendre quelques choses que je ne connaissais pas a un marchand sûrement de l'argent ?
Elle me tendit un paquet de viande, je le regardait sans rien dire avec de le prendre.
Nous repartir immédiatement dans la foule suite a cela , a ce moment je l'écoutas répondre aux questions que j'avais poser au début de notre rencontre, d'après ce que je compris elle avait elle aussi était proche des humains, ces mots qu'elle prononçait, je les comprenait parfaitement.
Je me sentait très proche d'elle même si cela ne faisait que peut de temps que nous nous connaissions j'écoutais ainsi la dernière phrase qu'elle me dit :


« Et puis être proche de quelqu'un ne marque pas sa faiblesse. Bien au contraire, c'est en se nouant d'amitié avec autrui qu'on peut partagé son bonheur. C'est pareil pour la force, la volonté ... Ceux qui ne compte que sur leurs forces physiques et qui ne connaissent pas l'amour sont en dessous de tout être vivant. S'avoir aimer est aussi une force ! »

Ces phrases qu'elle venait de dire, me semblait si pûre, si belle, elle attira immédiatement mon admiration et j'ajouta :


« Tu es vraiment une bonne personne, j'aimerais vraiment te ressembler, tu affirmes ce que tu penses, ma meute ma souvent dit que l'amour était une faiblesse, mais je ne le pense pas vraiment non plus, si je n'avais pas aimer cette humaine, et ..Est ce que j'aurais pus .. Me faire d'autres amis si je n'avais pas aimer une humaine? »

Je la regarda, souriant légèrement.
Cette conversation me semblait vraiment intéressante et j'étais heureux de pouvoir partager mon point de vue avec une personne pensant les même chose
.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Quand je crie le "Désespoir" ... » [Pv:Toboe]   
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum